Balade dans le Sud-Ouest

Publié le par nono

Douleurs musculaires dans les jambes et les épaules, en effet, nous venons de rentrer d'une marche d'une cinquaine de kilomètres dans le Parc national de Franklin Gordon River. Pendant quatres jours, nous avons rejoint le Frenchmans Cape Summit et su revenir sans trop d'encombres. Je ne réalisais pas ce qu'allait être cette marche, plus dure que ce que j'imaginais. Au moins nous savons pourquoi nous sommes ici et nous méritons bien les vues panoramiques dominant le grand parc du Sud Ouest de la Tasmanie. Mais, deux trois bricoles nous sont arrivés, sinon ça ne serait pas très marrant.

Premier jour de marche(4h de marche) :
        A l'arrivée au campement, nous nous rendons compte que nous avons perdu la casserole pour faire cuire les saucisses, l'eau... Surement perdu lorsque nous zigzaguions entre les arbustes pour contourner les zones boueuses du chemin (qui faisait environ 5km). Bien évidement, chacun de nous a réussi à mettre le pied dedans jusqu'au genous, moi le premier. Il ne noous reste plus qu'a cuire nos saucisses à même le feu. Nous devons aussi faire sécher nos affaires mais aucunes chances l'air un peu trop humide.

Deuxième jour(6h de marche) :
        Le lendemain matin évidement, il faut rechausser les affaires humides du soir pour repartir. Ca faisait penser un peu au régate d'hiver sur lusierus jours où la combinaison n'avait pas le temps de sécher. Il doit faire entre 10 et 15 degrés et nous partons pour atteindre une hute située juste en dessous du sommet qui culmine a la maudite heuteur de 1450m. Nous partons de 400m, les montées sont rude. Pas trop de soucis sur cette journée a part ce nuage qui est resté sur les hauteurs et qui ne nous a pas permit de voir le paysage et surtout qui nous aura trempé tous entier. Une bonne soupe a l'arrivé suivit de pâtes pour nous requinquer. Dans la hute, nous sommes 9, des gens sont la comme nous pour monter au sommet et d'autres pour l'escalade.

Troisième jour(5h de march) :
        Superbe journée, le ciel et découvert, nous entamons la montée assez rapide mais pas si aisée, des parties sont à escalader(pas non plus des grands murs). Arrivé en haut, nous dominons les alentours et la vue est prenante. Il ne fallait pas arriver plus tard car le ciel commençait à se voiler. Puis, demi-tour, et descente vers une hute que nous avions laisser en cour de route au deuxième jour. Nous faisons le chemin retour et à l'inverse de l'aller nous pouvons contempler le paysage (photo à l'appui). Ah oui! nous empruntons aussi une grande descente qui quand nous l'avions pris à aller, nousavait fait très mal... environ 2h de montée pour passer de 650m à 1051,301m précisement en seulement trois kilomètres. Par contre, ca se situe dans une forêt très dense semblable à une jungle. Nous arrivons tôt à la hute, nous pouvons nous reposer surtout que le lendemain nous allons retrouver la voiture.

Dernier Jour(5h de marche) :
        Les 16 km sont passés très vite. Pas de temps a perdre. Aucuns soucis car nous évitons tous les pièges... quelques gamelles dans les herbes dû plus à la fatigue accumulée mais rien de bien méchants.Finalement Nous sommes bien content d'arrivée car je crois que nos jambes ne répondent plus.

Je crois que je conseillerais tous le monde de la faire mais seulement une seule fois.

 

 

10

Vu du Pic que nous avons gravi.

 

11

Chemin boueux

 

12

Frenchmans Cape

 

13

Vu dans haut

 

14

Autres pics rencontrés sur la route

 

15

Un des ponts traversés, de plus il utilise énormement les arbres pour par exemple creer un pont, des escaliers...Ici la photo n'est pas un bon exemple mais le sentiment lorsque tu trvaerses est agréable. Un peu comme dans les films.

 

17

Un apercu de la forêt.

 

16

La fine équipe

Commenter cet article